Prendre rendez-vous en ligneDoctolib


Le mois de mars signe la fin de l’hiver et l’arrivée du printemps. Les jours rallongent et la nature se (re)met en éveil. Saison du renouveau et de remonté d’énergie, le printemps peut également être source d’inconfort nottament via l’arrivée des réactions allergiques liées aux pollens, graminées…

En France, 20% des enfants de plus de 9 ans et 30% des adultes seraient sujets aux allergies. Les zones les plus touchées étant les muqueuses respiratoires ou oculaires : rhinite allergique (« rhume des foins »), asthme allergique, conjonctivite allergique. L’allergie peut également se manifester sous forme de réactions cutanées : eczéma, dermatite, urticaire. Ou encore au niveau intestinale en cas d’allergie alimentaire par exemple.


 

Le système immunitaire au coeur des réactions allergiques

 

Le système immunitaire permet de préserver l’intégrité de l’organisme. Pour cela il est capable de distinguer les cellules saines de l’organisme, le « soi » et de le protéger contre le « non soi » virus, bactéries, parasites, cellules « non conformes » ou autres agents pathogènes (antigènes). Une tolérance naturelle, n’entrainant pas de réaction immunitaire, est présente vis à vis des antigènes normalement inoffensifs présents dans l’environnement comme les aliments, les poils d’animaux, les pollens, les acariens…

En cas d’allergie, le système immunitaire se retrouve déséquilibré avec une perte de tolérance et une hypersensibilité vis à vis d’antigènes inoffensifs présents dans l’environnement : les allergènes. Cela induit des réactions inflammatoires comme la rhinite allergique, asthme allergique, eczéma, urticaire… Une prédisposition génétique ainsi qu’une exposition aux allergènes sont à l’origine du déclenchement des réactions allergiques. La plupart des allergies sont causées par une sécrétion accrue d’anticorps par le système immunitaire, les immunoglobulines E (IgE) ainsi qu’une sécrétion importante de médiateurs pro inflammatoires comme l’histamine, prostaglandines, leucotriènes…  


 

La naturopathie et les allergies saisonnières

 

A noter qu’en cas d’allergie sévère il convient de consulter votre médecin. L’accompagnement en naturopathie peut être réalisé en complémentarité et/ou en prévention. Ainsi en tant que naturopathe, je peux vous accompagner avec des méthodes naturelles afin de vous fournir des conseils personnalisés pour vous apporter un mieux être.

Voici quelques pistes en naturopathie (liste non exhaustive)

  • Equilibre alimentaire : une alimentation anti inflammatoire, riche en vitamines, minéraux et oligo éléments sera privilégiée.
  • Oeufs de caille, vitamine D, magnésium, quercétine, zinc…
  • Soutien du foie, renforcement de l’intégrité de la muqueuse intestinale ainsi que  l’équilibre du microbiote sera indispensable. En effet la majorité des cellules immunitaires sont situées au niveau intestinal (Plaques de Peyer)
  • Soutien bénéfique de la phytothérapie avec des plantes comme le cassis (ribes nigrum), le plantain (plantago lanceolata et plantago major), la réglisse (glycyrrhiza glabra), le desmodium (desmodium adscendens), l’ortie piquante feuilles (urtica dioica). En gemmothérapie : bourgeons de cassis (ribes nigrum), hêtre (fagus sylvatica), genévrier commun (juniperus communis), cèdre (Cedrus Libani)… Attention certaines plantes peuvent présenter des contre-indications.
  • Lavage du nez à l’eau salée avec un lota
  • Gestion du stress et des émotions

L’idéal est de préparer votre « terrain » avant l’arrivée des pollens ou autres allergènes, soit dès le mois de février. Le soutien de l’organisme par la naturopathie reste bien entendue possible et indispensable pendant vos manifestations allergiques.

N’hésitez pas à me contacter pour échanger ensemble sur votre problématique.

Delphine GONNET, Naturopathe, La Roche sur Foron (74800), Haute Savoie (74)

Les informations données dans cet article ne dispense pas de consulter un médecin et ne se substituent en aucun cas, ni ne remplacent les prescriptions ainsi que les traitements ordonnés par un médecin.


Sources:

  • https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/air-exterieur/pollens-et-allergies/article/effets-des-pollens-sur-la-sante (consulté le 11 mars 2021)
  • https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/allergies (consulté le 11 mars 2021)
  • Fatima-Zahra Lakhbab. Progression des maladies allergiques: impact du mode de vie et de l’environnement, prise en charge et rôle du pharmacien . Sciences pharmaceutiques. 2017. dumas- 01568010
  • Dr Lorrain, E. (2019). Grand manuel de phytothérapie. Dunod. France
  • (2019). Allergies saisonnières, quelles solutions en naturopathie?. Naturelles.
  • Dr Ledoux, F. Dr Guéniot, G. (2016). La phytembryothérapie. L’embryon de la gemmothérapie. Editions Amyris